J1 : C’est l’heure de la Biennale !

Tic-tac. Il est 11 h. D’une tache à l’autre, les militant.e.s du groupe d’accueil accomplissent les uns après les autres les missions qu’ils et elles ont en charge. En jaune soleil, leurs énergies rayonnent de toute part.

Tic-tac. Il est 12 h 30. La pression est là, inévitablement, et pourtant, il plane au repas un air de légèreté. Une pensée à ceux.celles qui mangent un panier-repas sur le pouce, pris par d’ultimes préparatifs.

Tic-tac. Il est 14 h. L’amphithéâtre 800 est prêt. Ses portes ont avalé les biennalistes en quelques minutes. La conférence d’ouverture commence, retransmise en direct et en rediffusion sur internet.

Tic-tac. Il est 16 h. Si vite commencée, si vite terminée. Nous voilà « libre » pour 30 minutes de transition avant les ateliers du Forum des pratiques. « La salle S10 est bien dans l’arche ? » « J’ai besoin d’un câble VGA pour la salle B310 ! » « L’enceinte part en B108, désolé pour la musique dans la salle du staff ! ». Un morceau de fromage grignoté sur un plateau de dégustation, « n’oubliez pas de passer voir les producteur.rice.s quand ils seront là ! »

Tic-tac. Il est 16 h 30. Je monte en salle B215. Dans les étages, tout est maintenant si calme. On se retrouve en petit groupe, à 5, pour découvrir « Les tisseuses et tisseurs d’histoire ». Un doux moment où nous prenons le temps de parler, d’écouter.

Tic-tac. Il est 18 h 30. Je retrouve les copains après nos ateliers respectifs. L’une était à l’atelier « Nous enrichir de nos différences« , l’autre « Projet Bottega de la Communication sur les enfants en difficulté en Italie« . On s’affaire à retranscrire ce que l’on a vécu.

Tic-tac. Il est 19 h 15. Bilan du groupe accueil devant le bar accompagné d’un petit verre de jus. On fait le point sur les besoins, l’accueil-inscription, le bar, la banque DK, la dégustation nécessite des renforts sur certains moments.

Tic-tac. Il est 20 h 10. On prend des papiers repas et nous voilà délocalisés au TAP pour la projection du film de Xavier de Lauzanne, « les enfants valises ».

Tic-tac. Il est 23 h. On se retrouve en ville pour boire un dernier verre et se souvenir des différents instants de la journée, de quoi être fiers. Tous les liens sont dans cet article.

Tic-tac. Il est 1 h 30. La journée se termine. Et vous ? Comment était votre premier jour ?

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur twitter